régime paléo : la règle du 80/20

80-20

Combien de fois faut-il se nourrir paléo sur une semaine pour obtenir des résultats ?

Popularisée par Mark Sisson, la règle du 80/20 a été crée pour faciliter la transition vers un régime paléo. Elle est souvent évoquée, mais rarement expliquée concrètement. L’idée derrière la règle du 80/20 c’est de rappeler qu’il n’est pas nécessaire de prendre 100 % de ses repas paléo pour obtenir des résultats.

Les deux chiffres (80/20) correspondent à des pourcentages 80 % de repas paléo et 20 % de repas non paléo. C’est à la fois rassurant et plus facile pour quelqu’un qui débute le paléo de savoir qu’il existe une marge de tolérance.

Concrètement comment se traduit le 80/20

Sur une semaine la plupart des personnes vont consommer 21 repas, soit 7 fois trois repas journaliers (petit-déjeuner + déjeuner + diner). Ci-dessous les différents pourcentages et les chiffres correspondant :

  • 80/20 correspond à 17 repas paléo et 4 repas non paléo.
  • 85/15 correspond à 18 repas paléo et 3 repas non paléo.
  • 90/10 correspond à 19 repas paléo et 2 repas non paléo.
  • 95/05 correspond à 20 repas paléo et 1 repas non paléo.

Comment ne pas comprendre de travers la règle du 80/20

Le 80/20 est là pour introduire un peu de souplesse et pour augmenter vos chances de réussir votre transition vers un régime paléo, par contre quand on dit sur une semaine 17 repas paléo et 4 repas non paléo, cela ne veut pas dire non plus 4 « cheat meals » qui deviendront si vous abusez des « cheat days » et éventuellement des « cheat weeks ».

Pour moi le 80/20 est un passage transitoire vers une alimentation paléo à presque 90 % ou 95 %, le 100 % me paraît illusoire et non souhaitable, néanmoins pour moi il reste toujours des choses que je respecte à 100 %, notamment le sans-gluten.

Pour conclure

Si vous débutez un régime paléo inutile de viser l’objectif de vous nourrir à 100% paléo, si vous atteignez les 80% de repas paléo c’est déjà pas mal, une fois sur votre lancée vous pourrez alors tendre vers 90% ou 95%. Ce qu’il faut retenir c’est que vous obtiendrez déjà des résultats à 80%.

By | 2016-10-19T20:28:25+00:00 avril 13th, 2015|Nutrition|4 Comments

4 Comments

  1. Cyril 14 avril 2015 at 16:27

    Pour ma part, 10 pour cent du non paléo passe dans mes excès de chocolat noir! lol Plus sérieusement, quand on a un petit budget et que l’on ne mange pas souvent bio, est-ce que l’aliment paléo à la base comme les épinards passe dans les 20 pour cent selon toi? je ne pense pas mais j’aimerai avoir ton opinion sur le sujet.

    • Jean-Lou 14 avril 2015 at 18:00

      Je ne mange pas bio à 100% et honnêtement je ne sais pas qui peut se le permettre. L’objectif d’un 80/20 c’est d’éviter la paralysie par la recherche de la perfection. Chacun peut améliorer sensiblement son alimentation même avec un budget réduit. Donc pour moi des épinards qui proviennent de l’agriculture conventionnelle rentrent dans les « 80% », on peut toujours faire mieux, mais ce n’est pas une excuse pour ne pas commencer à améliorer sa santé.

  2. Marc | blog-sans-gluten.com 26 avril 2015 at 02:32

    Bonjour Jean-Lou !

    Je suis parfaitement d’accord avec cette proposition, qui vaut quel que soit le choix d’alimentation.
    Evidemment sauf quand la contrainte est d’ordre médical, comme pour les malades coéliaques ou dans le cas d’intolérances alimentaires où il vaut mieux être le plus proche de 100% pour avoir les véritables bénéfices sur la santé !

    La flexibilité bien vécue, c’est à dire sans culpabilité, sera forcément un élément favorable pour la motivation sur le long terme.
    A condition de ne pas déraper, mais ça tu le précises bien dans ton article…

    Merci pour ces suggestions simples auxquelles j’adhère totalement et qui sont indispensables à garder en tête.

    Amicalement,
    Marc

    • Jean-Lou 28 avril 2015 at 19:14

      Bonjour Marc,

      C’était peut-être évident, mais il fallait peut-être préciser que le 80/20 s’applique en dehors des sensibilités et intolérances alimentaires de chacun. Merci pour ton commentaire.

Comments are closed.