The Kettlebell Project : Les résultats de la semaine 11, il reste du chemin à parcourir !

C’est avec un peu de retard que je publie les résultats du « Kettlebell Project » en raison d’un emploi du temps chargé. Cette pénurie de temps fait que j’ai un peu de mal à écrire des articles de façon régulière.

Cette semaine pour innover, je publie les résultats sous forme graphique (comme le suggérait Romain du blog paléo-fit.fr dans un commentaire d’un de mes posts précédents) . La perte de poids continue même si elle n’est plus aussi rapide que les premières semaines. Sur ce graphique la perte de poids théorique est représentée par la ligne jaune et les colonnes représentent le poids réellement mesurée. Il s’agit de la semaine 11, le graphique montre que le chemin à parcourir est encore long puisqu’il reste encore 21 semaines.

Je pense que le rythme adopté (moins 500g par semaine) est bon puisque mon poids oscille gentiment autour de la ligne théorique. Le ralentissement observé ces derniers temps vient d’une alimentation moins stricte avec plus de « cheat-meals ».

Je laisse également le tableau pour les détails.

Faut-il mesurer son poids tous les jours ?

Avant toute chose il faut rappeler que le poids est un indicateur imparfait dans le cadre d’un régime, puisque qu’une perte de masse graisseuse ne se traduit pas toujours par une perte de poids. Ceci dit il s’agit d’un des indicateurs les plus facile à mesurer. Dans un de mes posts précédents, je déconseillais de mesurer son poids tous les jours pour éviter de se démotiver, mais également d’en faire une obsession. Récemment j’ai changé d’avis, suite à une des mes lectures.

Actuellement je prends mon poids quasiment tous les jours et je le consigne qu’une seule fois par semaine. J’ai changé d’avis en lisant The Skinny Rules: The Simple, Nonnegotiable Principles for Getting to Thin de Bob Harper. Bob Harper est un coach sportif qui s’est fait connaître dans une émission de télé-réalité américaine appelée «  The biggest loser ». Le pitch de l’émission est de prendre plusieurs personnes obèses et de les mettre en compétition pour voir celle qui perdra le plus de poids. Pour les aider ils sont drivés par deux coachs sportifs, c’est un peu le « Koh-lanta du régime ».
Dans son livre j’ai trouvé une étude qui justifie la prise de poids quotidienne dans le cadre d’un régime et uniquement dans le cadre d’un régime. Des chercheurs de la Marshfield Clinic dans le Wisconsin ont étudié 1200 personnes qui suivaient un régime , l’analyse des données a montré que l’automesure du poids étaient très bénéfique chez les personnes obèses.

Pour ceux qui ne connaissent pas the « biggest loser » c’est une émission de télé-réalité très particulière. Personnellement je n’ai suivi qu’une saison. Le concept a été reconduit plusieurs fois en variant les modes de compétition « en couple », « en famille »… Contrairement aux autres émissions de télé-réalité telles que « the Voice » ou « Masterchef » où les candidats sont là pour tenter une carrière dans la chanson ou la restauration. Les personnes dans « the biggest loser » ont une obésité sévère et jouent presque pour leur vie. Alors on aime ou pas ce genre d’émission, je vous laisse pour juge un extrait de la saison 5 de cette émission (voir fin du post, la vidéo est en anglais).
Dans la saison que j’avais regardée ce qui m’avait frappé, c’est la violence des entraînements. J’ai souvent cru que certains candidats allaient mourir sur le plateau tellement que les coachs les poussaient dans leur derniers retranchements (encore un point commun avec Koh-lanta, cf récent fait divers avec le décès d’un candidat). Sur cette émission les gens perdent réellement du poids et les résultats sont spectaculaires, mais ils sont également isolé du monde extérieur et suivent un régime sportif draconien. Pour les candidats il n’y a aucun contact avec le monde extérieur,pas d’accès à Internet ou de télévision. Ils font ​​six à sept heures d’exercices physiques par jour et mangent un régime alimentaire trés hypocalorique. Les femmes obtiennent 1.200 kcal par jour avec une dépense physique qui tourne autour de 4.000 kcal, et les hommes mangent 1.800 kcal et brûlent environ 6.000 kcal par jour. Un différentiel calorique qui explique les pertes de poids massives, mais presque impossible à dupliquer dans la vie de tous les jours.

Les deux coachs emblématiques de l’émission Jillian Michaels et Bob Harper ont un style très différent. le coach féminin Jillian Michael est un vrai bourrin capable de « pourrir » verbalement les candidats pour mieux les motiver, ce qui donne des scènes d’anthologies. C’est une télé-réalité exotique pour des européens, mais elle a déjà été transposée en Angleterre, en Australie et dans beaucoup d’autres pays.  Cette émission montre les effets de la malbouffe avec des exemples en chair et en os et confirme l’épidémie d’obésité qui sévit de façon globalisée car l’obésité est devenue un thème de télé-réalité presque banal.

Extrait de la saison 5 de « The Biggest Loser »

By | 2016-10-19T20:28:29+00:00 mars 24th, 2013|Nutrition|2 Comments

2 Comments

  1. Romain de paléo-fit 26 mars 2013 at 16:14

    Salut à toi,
    Merci d’avoir cité mon site dans l’article, dès que je ferais un article sur les KB, je ne manquerai pas de te donner le retour. En tout cas, on voit bie que la perte de poids est importante et il est normal qu’elle ralentisse un peu, ce sont les premiers kilos qui partent le plus vite et il vaut mieux une perte plus lente qui ne détruis pas les muscles 🙂

    Romain

  2. Jean-Lou 26 mars 2013 at 21:22

    Salut Romain

    De rien, je viens également de t’ajouter dans mon blogroll « trilingue » en bas de page. La blogosphère francophone paléo est encore petite, d’où l’intérêt de faire connaître les autres blogs qui existent.

Comments are closed.