The Kettlebell Project : Les résultats de la semaine 19, éloge de la persévérance

Bonne nouvelle, la tendance est de nouveau à la perte de poids. La semaine 19 est écoulée, je suis à nouveau au niveau de la semaine 11. Certes, j’ai perdu quelques semaines pour effacer la remontée, mais la tendance est inversée. Je suis loin de mes objectifs symbolisés par la ligne jaune, mais je suis déterminé à terminer le « Kettlebell Project » et le continuer si nécessaire.

J’apprends en marchant, en étant mon « propre rat de laboratoire ». Je savais déjà qu’une perte de poids est un phénomène compliqué, mais plus j’avance dans le « Kettlebell Project », plus je comprends l’importance des hormones dans une perte de poids. Loin du discours traditionnel des diététiciens et des nutritionnistes qui vous expliqueront que la perte de poids se résume aux lois de la thermodynamique et une équation :

Calories dépensées moins Calories ingérées = perte de poids ou inversement.

Une explication beaucoup trop simpliste et inefficace

Les trois piliers d’une perte de poids

Une perte de poids est un ensemble de facteurs, c’est la combinaison de ces trois facteurs qui va conditionner l’efficacité de votre régime

1) Une bonne alimentation

Pas de secret, je ne vais pas épiloguer sur le sujet, je pense que le régime le plus adapté aux humains est le régime paléolithique. Un régime basé sur les sciences de l’évolution (pour en savoir plus le régime paléolithique pour les nuls)

2) Une bonne activité physique

Ce que l’on vous a dit sur le cardio est faux, et non le jogging n’est pas la meilleure façon de perdre du poids. Les meilleurs exercices pour perdre du poids sont le HIT et le crossfit, comme le résume Mark Sisson : bouger fréquemment à un rythme lent, soulever des objets lourds et taper un sprint de temps à autre.

Si vous n’êtes pas convaincu, comparer le physique d’un sprinter et celui d’un marathonien, lequel est chétif ? Et lequel est sec et musclé ?

3) Un bon mental

C’est un facteur essentiel souvent négligé, car notre conception occidentale sépare le corps et l’esprit. Dans la réalité vos émotions et votre attitude ont une influence sur votre physique. Par exemple si vous êtes stressés, vous générez du cortisol et votre perte de poids est compromise.

Conclusion

Ces trois piliers ont un point commun, ils modifient un élément transversal : votre équilibre hormonal, qui va permettre une perte de poids. En résumé, c’est une bonne hygiène de vie (alimentation, activité physique et mental) qui est la clé d’une perte de poids et au-delà d’une bonne santé.

Bonus : Balade dans la verte !

Le printemps tarde à venir, même la nature a du mal à se réveiller. Pour patienter quelques images des Vosges alsaciennes au mois de mai, prises lors de randonnées en famille avec mon frère. En attendant le soleil …

 

 

 

 

.

By | 2016-10-19T20:28:27+00:00 mai 20th, 2013|Fitness, Nutrition|11 Comments

11 Comments

  1. Julien 21 mai 2013 at 04:33

    Bonjour et bravo pour votre perseverance. Cependant, puis-je me permettre de suggerer qu’avant de tirer quelconque conclusion sur la perte de poids, obtenir des resultats tangibles serait probablement une premiere base qui pourrait soutenir cette theorie ? Loin de moi l’idee de remettre en cause le projet mais au vu des resultats preliminaires, il semble precipite de tirer des conclusions si hatives et directes.

    Bon courage dans la poursuite de ce projet,

  2. Cécilia 21 mai 2013 at 07:22

    Bonjour,
    Bravo pour ta persévérance, tu réussiras !
    Pour répondre au 1er commentaire, je pense que si les résultats ne sont pas au rdv c’est justement car il na pas suivi ces 3 piliers depuis qu’il a démarré.
    Mais il est sur la bonne voie car ces écarts lui ont permis de prendre conscience du fonctionnement du mode paléo et lui permettront de réussir ses objectifs.
    La plupart de ceux qui suivent ce mode de vie ont réussi après plusieurs mois de persévérance et en respectant ces 3 piliers qui sont prouvés scientifiquement.

  3. Jean-Lou 21 mai 2013 at 11:23

    merci pour vos messages

    @Julien je ne sais pas sur quel domaine tu vois des conclusions hâtives, si c’est sur le régime paléo où l’aspect hormonal qui est bien prouvé. La quantité d’hormones qui intervient dans la gestion du métabolisme et la perte de poids est impressionnante, en faire abstraction me semble pas conseillé dans une démarche de perte de poids

    @Cécilia tu as probablement raison, c’est dans le mix des trois piliers qu’il faut chercher, les rebondissements du « Kettlebell Project ». Ceci dit il faut garder à l’esprit la perte de masse graisseuse est plus difficile à voir qu’une perte de poids, car on peut très bien perdre du gras et prendre de la masse en même temps sans que les chiffres sur la balance ne varient beaucoup.

  4. Julien 21 mai 2013 at 17:56

    Je souhaitais simplement mettre en garde de ne pas avoir des conclusions trop hatives. Certes, la quantite d’hormones est importante, certes, le regime paleo est important et plutot favorable. Cependant, le fait d’avoir des etudes n’est pas toujours le meilleur signal et nombreuses sont les etudes qui disent tout et son contraire, et dans le domaine de la nutrition, les attitudes dogmatiques et la stigmatisation de certaines pratiques sont choquantes.

    Je vous souhaite de tout coeur de reussir, j’attendrais de voir les resultats. Etant deja passe par la, je connais bien le processus. Bon courage.

    • Jean-Lou 21 mai 2013 at 20:45

      Je suis d’accord avec toi, il ne faut pas avoir une approche dogmatique. Quand j’ai commencé le Kettlebell Project en janvier dernier c’était justement pour avoir une approche expérimentale du régime paléo. C’est ce que j’appelle « être son propre rat de laboratoire ».
      En plus si je le fais sur mon blog c’est a dessin pour avoir du feedback des lecteurs, j’espère boucler le kettlebell project avec succès, pour être un exemple pour d’autres personnes qui veulent entreprendre une transformation physique.
      L’avantage d’avoir rendu le kettlebell project public c’est justement d’avoir du soutien et une pression positive, car j’ai rendu mes objectifs publics.

  5. Julien 21 mai 2013 at 21:47

    Et c’est ce qui est tres excitant dans les experiences a propos de la nutrition : essayer sur soi meme. Faire des experimentations et assumer ses succes ou ses echecs.

    Que ton projet fonctionne ou pas, peu importe : il aura donne un retour d’experience. Cela ne veut pas dire que le projet est inadapte a la perte de poids ou que tu l’as mal fait et il donnera un retour supplementaire dans les experiences existantes.

    Pour finir sur un compliment, et pour suivre ce projet depuis le debut, il y a quelque chose qui est tres appreciable : on a vraiment l’impression que tu n’essayes pas de cacher les donnees. Apres, le lecteur ne pourra jamais juger de la veracite mais la demarche et les resultats affiches me semblent honnetes.

    Encore une fois, bon courage !

  6. Julien de Vivre Paléo 22 mai 2013 at 12:59

    Salut Jean-lou

    La persévérance est la clé de la réussite !! ne lâche rien

    En revanche, est-ce que tu as des métriques plus significatives que ton poids? Comme tu le dis, tu peux gagner du muscle, perdre du gras et rester flat sur la balance.
    Si tu ne l’as pas déjà fait, commence à mesurer ton tour de bras, poitrine, taille, fesse, cuisses
    et prends des photos

    tu auras un meilleur visu de ton évolution

    • Jean-Lou 22 mai 2013 at 20:03

      Salut Julien

      J’ai des métriques, mon tour de taille (cf résultats de la semaine 16) c’est ce qui me permet de savoir que j’ai bien progressé même si la balance n’est pas trés loquace. Pour les photos je pense m’y mettre prochainement.

  7. Julien 23 mai 2013 at 14:57

    Surtout que le tour de taille est une metrique, qui, au dela de la simple apparence physique, est bien pertinence pour evaluer les risques sur la sante. Au dela du seul poids, cette valeur semble avoir un impact significatif sur le risque de contraction de certaines maladies (cf. etudes sur l’obesite/risque de cancer, etc.)

  8. Romain 24 mai 2013 at 16:57

    Salut à toi,
    Bravo, continue comme ça, la courbe repart sérieusement à la baisse et il ne faut rien lâcher 🙂
    Romain

  9. Randonneur 22 août 2013 at 12:43

    « Les trois piliers d’une perte de poids »

    !! Quatre : un bon et long sommeil!

Comments are closed.