Classement des régions françaises en fonction du taux d’obésité


C’est une question que vous vous êtes peut-être déjà posée : quelles sont les régions françaises « les plus grosses » ? Pour répondre à cette question j’ai utilisé l’étude épidémiologique Obepi-Roche qui fait référence. C’est une étude qui paraît tous les trois ans depuis 1997. Elle est très intéressante pour observer les grandes tendances. La prochaine étude devrait paraître en 2012, mais les chiffres utilisés ici sont encore ceux de 2009. Je m’excuse par avance auprès de nos compatriotes d’Outre Mer, mais l’étude ne donne pas de chiffres pour les DOM-TOM.

L’obésité est mesurée avec le critère de l’IMC (Indice de Masse Corporelle), est dit obèse une personne dont l’IMC est supérieur ou égal à 30 kg/m2.

Classement des régions françaises en fonction du taux d’obésité

Observations

Tout d’abord il s’agit de statistiques, l’interprétation est toujours sujette à caution. Comme le dit Jean Dion, journaliste et chroniqueur sportif québécois : « Les chiffres sont aux analystes ce que les lampadaires sont aux ivrognes, ils fournissent bien plus un appui qu’un éclairage. ».

Cette précision faite, on peut se risquer à quelques observations. La région la plus obèse si je peux m’exprimer ainsi, est le Nord Pas de Calais (20,5%) et la région la moins obèse est la région PACA (Provence Alpes Côte d’Azur – 11,5%). L’écart entre les deux est relativement important : 9 points.

Globalement c’est toute la France qui grossit, aucune région n’est épargnée. Sur la période 1997 à 2009, la prévalence de l’obésité en France augmente en moyenne de 70 %.

Conclusion
Même si la France reste le pays du « french paradox », expression utilisée par les anglophones pour désigner une contradiction entre nos habitudes alimentaires et le faible taux d’infarctus, particulièrement dans le Sud-Ouest. Elle n’est plus épargnée par l’augmentation de l’obésité dans sa population. De plus le rythme de progression est impressionnant ! ( voir ce petit graphique ci-dessous)

 

Sources :

http://www.roche.fr/portal/roche-fr/obepi_

By | 2016-10-19T20:28:30+00:00 octobre 14th, 2012|Nutrition|2 Comments

2 Comments

  1. Robin de Objectif Abdos 21 octobre 2012 at 20:02

    Les chiffres de l’évolution font froid dans le dos. Pour ce qui est du « french paradox », je pense que l’augmentation de l’obésité est surtout due aux habitudes alimentaires qui ont changé et non pas aux plats typiques (et si bons) de nos régions.

  2. green-escape.fr 23 octobre 2012 at 11:00

    Effectivement Robin ces chiffres ne sont pas rassurants,la nouvelle étude Obepi 2012 vient de paraître. Je mets le lien ci-dessous pour ceux qui sont intéressés, « Entre 2009 et 2012, l’augmentation de la prévalence de l’obésité se poursuit mais avec une tendance significative à la décélération. »

    http://www.roche.fr/portal/roche-fr/obepi_2012_

Comments are closed.