Vivre et se nourrir sans gluten au quotidien (3/3)

Dans cette série de trois articles, je vais aborder peut-être un des points les plus difficile pour ceux qui veulent passer au régime paléo, à savoir l’arrêt de la consommation de céréales et plus particulièrement celles qui contiennent du gluten. Dans un premier article je vous parlerai du pain, du blé et du gluten pour dire ce que l’on vous dit rarement (voir l’article). Dans le deuxième, je vous parlerai d’intolérance au gluten, enfin dans le troisième, je vous parlerai de comment se passer des aliments qui contiennent du gluten.

Vous êtes intolérant au gluten et maintenant ? Comment faire ? Tout d’abord vous n’êtes pas seul des millions de personnes sont dans votre cas. On vit très bien sans consommer du gluten. Je veux pour exemple le joueur de tennis Novak Djokovic, actuellement 1er au classement ATP. Il est passé au sans gluten, il y a peu et ses performances sportives n’en sont que meilleures. L’ironie pour lui c’est que ses parents possèdent une pizzeria, qui est un lieu idéal pour manger des plats à base de blé et donc de gluten. Vivre sans gluten est un vrai challenge, car il est partout dans les restaurants et les supermarchés, dans les pyramides alimentaires des nutritionnistes, et à mon avis à tort.

Pas de demi-mesures
Pour les personnes sensibles au gluten une réduction de la consommation de gluten n’est pas suffisante. Il faut être totalement « clean ». Les dommages causés par le gluten au niveau des tissus intestinaux peuvent se réparer au bout de quelques mois, au niveau neurologique c’est moins évident les dommages seront stoppés, mais pas forcément résorbés.

Comment supprimer le gluten de son alimentation ?

Il faut commencer par supprimer les sources les plus évidentes, c’est à dire le blé, l’orge, le seigle, l’avoine et leurs dérivés (pain, biscuit, pâte…) mais également des variétés plus anciennes de blé : kamut et épautre.

Dans un second temps apprendre à lire les étiquettes va devenir vital. Il y a énormément de sources cachées de gluten dans notre alimentation moderne. Ci-dessous quelques exemples :

Sources cachées de gluten Conseils
Dans les médicaments, il est souvent utilisé comme excipant. Lire la composition du médicament, demander à votre médecin une alternative si besoin
Les cosmétiques, rouge à lèvre, gloss difficile d’y voir clair, j’ai pas trouvé d’études sur le sujet
La bière,le whisky Remplacer par d’autres alcools : vin, bière sans gluten, tequila, rhum, à consommer avec modération bien sûr.
Les conserves Lire les étiquettes, si vous voyez amidon, dextrose, commencez à vous méfier. Si ce n’est pas précisé amidon de quoi laissez tomber. Les amidons de riz, mais, pomme de terre et de tapioca ne contiennent pas de gluten. Ils sont donc autorisés dans le cadre d’un régime sans gluten
Les soupes déshydratées ou en brique Idem lire les étiquettes
Les bouillons en cube Il existe des bouillons cube sans-gluten
La levure chimique Souvent coupée avec l’amidon de blé, prendre une version sans-gluten
Le Bleu la moisissure injecté dans ce fromage est cultivé sur du pain, les autres fromages à par celui-ci ne contiennent pas de gluten
la sauce soja classique Remplacer par du tamari : variété de sauce soja sans gluten

 

Cette liste n’est pas exhaustive, le gluten est aussi utilisé dans d’autres produits plus anecdotiques. C’est l’ingrédient principal de la colle à papier peint. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle ça gluten en anglais « glue » veut dire colle. En français, nous avons le verbe engluer qui à la même racine.

Avant le passage à régime sans gluten, une interrogation fréquente est que vais-je manger ? d’où vont venir mes glucides ? Tout d’abord il n’existe pas de glucides essentiels, il existe des acides gras essentiels (lipides) et des acides aminés essentiels (protéines). En nutrition quand on dit d’un nutriment qu’il est essentiel c’est pour signifier que le corps humain ne peut pas le synthétiser. Il doit forcément venir de notre alimentation. Les glucides ne sont pas essentiels, la preuve c’est ce que l’on peut vivre en mangeant uniquement des graisses et des protéines. C’était le régime de base des esquimaux, une alimentation essentiellement basée sur des protéines et des graisses animales.

Le régime paléo est une façon de manger adaptée au personnes qui ont des problèmes avec le gluten. Il  permet de se nourrir de façon optimale sans utiliser des céréales qui contiennent du gluten.

Les produits sans-gluten
Dans les supermarchés, il y a un rayon en pleine croissance. Le linéaire des produits sans-gluten. C’est bien de proposer une alternative aux personnes qui veulent consommer des pâtes, du pain et des biscuits sans-gluten. Néanmoins, je suis assez prudent sur ces produits car ils restent très riches en glucides et ont un pouvoir glycémiant est très fort. Ils sont composés de farine de riz, de mais, fécule de pommes de terre… Si vous avez des problèmes de poids, ces produits vont vous faire grossir comme leurs équivalents avec gluten, une fausse bonne idée.

Le sevrage ?
J’ai en stock un article intitulé « votre boulanger un dealer qui s’ignore ». Il n’a jamais été publié pour deux bonnes raisons. Premièrement pour ne pas avoir un procès en diffamation et deuxièmement parce que c’est assez injuste pour cette corporation, car ils ne sont pas les seuls à dealer de la farine.

La farine de blé est une substance addictive, à l’arrêt de la substance certaines personnes ressentiront une sensation de manque similaire à celle d’un drogué qui n’a pas eu sa dose.

La raison est simple la dégradation du gluten contenu dans la farine de blé dans l’intestin produit des exorphines qui passent dans le sang et réagissent avec des récepteurs à opiacés dans le cerveau. Pour le dire autrement manger du gluten produit des effets similaires à la prise de morphine.

Cette propriété n’est pas passé inaperçue en cuisine. Enrober un produit alimentaire de farine est un bon moyen de le rendre « meilleur » et plus addictif. Il y a beaucoup d’exemples de recettes qui illustrent ce principe : nuggets de poulet, les raviolis et la panure sur la viande et le poisson. C’est probablement la raison de la réussite du blé dans la consommation moderne. Les supermarchés et les fast-foods sont remplis de produits à base de farine de blé parce ce qu’ils se vendent bien.

Pour conclure

La transition vers un régime sans gluten n’est pas facile. Elle nécessite une phase d’apprentissage et de revoir totalement les aliments que vous consommez. Au final l’effort est récompensé parce que les bénéfices pour la santé sont énormes. Pour toutes les personnes qui souffrent d’une sensibilité au gluten le régime paléo est une alternative intéressante et viable.

By | 2016-10-19T20:28:32+00:00 avril 8th, 2012|Nutrition|12 Comments

12 Comments

  1. […] Dans cette série de trois articles, je vais aborder peut-être un des points les plus difficiles pour ceux qui veulent passer au régime paléo à savoir l’arrêt de la consommation de céréales et plus particulièrement celles qui contiennent du gluten. Dans un premier article je vous parlerai du pain, du blé et du gluten pour dire ce que l’on vous dit rarement (voir l’article). Dans le deuxième, je vous parlerai d’intolérance au gluten, enfin dans un troisième je vous parlerai de comment se passer des aliments qui contiennent du gluten (voir l’article). […]

  2. […] Dans cette série de trois articles, je vais aborder peut-être un des points les plus difficiles pour ceux qui veulent passer au régime paléo. A savoir l’arrêt de la consommation de céréales et plus particulièrement celles qui contiennent du gluten. Dans un premier article, je vous parlerai du pain, du blé et du gluten pour dire ce que l’on vous dit rarement. Dans le deuxième, j’évoquerai l’intolérance au gluten, enfin dans un troisième j’aborderai les astuces pour se passer des aliments qui contiennent du gluten (voir l’article). […]

  3. Sylvain 16 avril 2012 at 04:50

    Bonjour,

    En effet le gluten est souvent là où on ne l’attend pas, et c’est sûrement là l’un des points les plus difficiles quand on souhaite retirer complêtement le gluten de son alimentation.

    Je recommande les produits de substitution (pâtes sans gluten par exemple) au début d’un arrêt du gluten. Cela permet de garder le sentiment d’être « normal » (pouvoir manger des pâtes avec le reste de la famille par exemple), une forme d’aide psychologique en quelque sorte. A terme, il vaut mieux supprimer ces produits puisqu’ils sont d’origine céréalières pour la plupart, ce qui n’est pas optimal pour l’organisme.

    Excellente série d’article en tout cas, merci.

    Sylvain

  4. green-escape.fr 16 avril 2012 at 17:53

    Bonjour Sylvain

    Eh oui le gluten est partout, pour l’éviter deux stratégies soit la transition progressive avec des produits de substitution pour faire « comme avant », soit une méthode plus agressive passer au sans gluten direct et dans ce cas le régime paléo est idéal

    merci pour ton commentaire

    Jean-Lou

  5. Enter your name... 9 juin 2012 at 18:40

    ok j’ai une question par rapport au papier démaquillant contient il du gluten ou blé car pour fabriquer le papié

  6. […] alcools sont dis­til­lés et ne con­tiendraient pas de gluten (de pro­lamines) ! Par con­tre, Green Escape con­seille dans sa série d’article sur le gluten d’éviter le whisky. Et le très fameux site Passe­port Santé nous con­seille la même chose, car la […]

  7. etrecoeliaque 22 mai 2013 at 17:25

    Bonjour,
    je me permets d’intervenir afin d’insister sur la composition parfois douteuse des produits de substitution (gâteaux sans gluten etc) qui sont souvent gras et caloriques… Concernant l’alcool, toutes les bières ne sont pas à proscrire, l’Adelscott par exemple n’en contient pas ou peu (en dessous du seuil allergène défini par l’AFDIAG)
    De nombreux blogs, dont le mien, proposent des astuces afin de ne pas se sentir seul lorsque l’on attaque ce genre de régime. En effet, il est difficile de se sentir bien lorsque l’on déjeune ou dine avec des personnes qui, eux, consomment du gluten 😉
    A+

    • Jean-Lou 22 mai 2013 at 20:09

      c’est vrai que ces produits ne sont pas recommandables, et sans gluten ne veut pas forcément dire paléo, trés souvent ces produits sont également trop sucré. Je ne savais pour la bière Adelscott, c’est noté pour mes cheats days

  8. Lilith 19 août 2014 at 01:50

    On consomme quand même nettement moins de blé qu’au Moyen-Âge par exemple (et en fait jusqu’au milieu du vingtième siècle) où 90% de l’alimentation était à base de pain ce qui n’empêchait pas, horresco referens, de mourir centenaire. Et il n’y avait pas de nuggets, de poisson pané et autres machins couverts de panures (mais surtout de plein de conservateurs qui EUX posent de réels problèmes pour la santé)…

  9. Marconnet 9 novembre 2014 at 11:06

    Enfin, ça n a rien à voir!! Le gluten n était pas du tout le même au moyen âge!!
    Concernant le whisky,.effectivement, avant de comprendre mon intolérance, mon corps ne rejetait que le whisky lors d une soirée (incroyable mais mais vrai, je ne vous fais pas de dessin:-D)

    • Marconnet 9 novembre 2014 at 11:10

      D ailleurs, ce gluten a été introduit en France dès états unis suite à la guerre… Ce même blé est seulement maintenant introduit en Irlande, population mère Sur laquelle ils sont en train de constater les divers symptômes. C est l introduction la plus récente et qui rend une personne Sur deux environ symptomatiques de façon visible (je ne parle pas des dégâts silencieux…)

Comments are closed.